Une technologie BIM pour la renaissance de Notre-Dame

L’établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris et Autodesk France, société d’édition de logiciels pour les professionnels de la conception, de l’architecture, de l’ingénierie et de la construction, ont signé en avril une convention de mécénat technologique et de compétences.

Celle-ci a pour objectif de mettre à disposition de tous les acteurs du chantier de restauration de la cathédrale une base de données 3D, en temps réel, partagée et évolutive, afin d’assurer le bon déroulement des opérations.

Le travail a été initié dès juin 2019. La base de données s’appuie notamment sur un scan numérique en 3D de la cathédrale, de précision millimétrique, réalisé avant l’incendie et complété par des relevés 3D effectués post-incendie.

Le développement de cette technologie BIM et des logiciels associés s’avèrera particulièrement intéressante au vu des nombreux corps de métier qui doivent intervenir sur ce chantier titanesque. Charpentiers, couvreurs, maçons, métalliers, tailleurs de pierre, sculpteurs sur bois et sur pierre, vitraillistes ou encore facteurs d’orgue, au moins 450 artisans devraient être mobilisés. La sécurisation du site devrait en tous cas s’achever cet été et les appels d’offre sont déjà engagés pour un début de reconstruction de la cathédrale, à l’identique, en 2022.