Un « Plan Ambition Bois-Construction 2030» pour atteindre la neutralité carbone

La filière Bois Construction a présenté fin janvier son « Plan Ambition Bois-Construction 2030 ». Il vise à accompagner l’entrée en vigueur de la future réglementation environnementale du bâtiment (RE2020), à accélérer la réduction de l’empreinte carbone de la construction et à soutenir la relance grâce au bâtiment durable.

Ce plan repose sur 10 engagements devant faciliter la transition du secteur du Bâtiment et lui permettre de participer à l’effort collectif de décarbonation de l’économie :

  • accompagner les opérateurs du Bâtiment en lien avec les organismes de formation et favoriser la formation continue des professionnels
  • augmenter les capacités de production pour développer l’emploi et produire de la valeur ajoutée
  • favoriser les investissements liés au développement des usines de première et deuxième transformation vers des produits mixtes, combinant le bois à d’autres matériaux, afin de mobiliser les volumes nécessaires pour répondre aux exigences du marché
  • soutenir la recherche et le développement, de l’ingénierie à la conception de produits et systèmes constructifs novateurs, pour favoriser l’essor des marchés de la construction bois et biosourcée
  • favoriser la construction de logements bas-carbone avec une priorité donnée au bois français,
  • soutenir l’économie des territoires français en y développant des acteurs industriels de référence et des capacités de transformation
  • accroître la mixité des matériaux dans la construction, grâce aux acquis des programmes démonstrateurs
  • planter et replanter pour garantir le renouvellement de la forêt française (gestion durable)
  • massifier l’utilisation du bois et investir dans des outils de production pour diminuer les coûts
  • investir dans les usines de biomasse et optimiser l’utilisation des produits bois en fin de vie

Pour la filière, la réussite de la transition vers la neutralité carbone d’ici 2050 reposera notamment sur l’innovation et sur une mixité accrue des solutions constructives et des matériaux, en augmentant la part du bois et des matériaux bio-sourcés.

Pour rappel, le marché de la construction mixte représente déjà plus de 10 Mds € de valeur ajoutée chaque année et 205 000 emplois directs sur les marchés finaux de la construction durable et bas carbone.