La FRTP Ile-de-France s’engage en Seine – Saint-Denis

La Fédération Régionale des Travaux Publics (FRTP) d’Ile-de-France a signé le 3 novembre la 19e charte Seine – Saint-Denis égalité. Portée par le conseil départemental, celle-ci vise à faire en sorte que les emplois créés dans le département profitent davantage à ses habitants.  

Jeux olympiques et paralympiques 2024, Grand Paris Express, programme national de rénovation urbaine pour la réhabilitation de quartiers… les chantiers et les besoins en recrutement ne manquent pas en Ile-de-France, en Seine – Saint-Denis par exemple.

 Et il y en a pour tous les niveaux de qualification : ingénierie, encadrement et main d’oeuvre. Pour José Ramos, président de la Fédération régionale des Travaux publics d’Ile-de-France (FRTP), « il est dans l’ADN des Travaux publics de recruter, de qualifier et de promouvoir les talents des territoires qu’ils aménagent ».

La FRTP, qui représente 64 entreprises en Seine – Saint-Denis et 9 000 emplois, a donc décidé de s’engager le 3 novembre, par la signature de la charte Seine – Saint-Denis égalité, à aider les habitants du département qui le souhaitent à intégrer le secteur.

Cet engagement, prévu pour une durée de 3 ans, sera soutenu par le Département, qui lancera d’ici la fin d’année un service public d’insertion centré sur la filière BTP et la construction, coordonnant l’ensemble des acteurs de l’insertion et de l’emploi. Son objectif sera d’accompagner 500 personnes pour leur permettre d’obtenir un emploi pérenne d’ici 2022.

Pour rappel, la charte Seine – Saint-Denis égalité, principe lancé en 2013, est ouverte à toutes les entreprises du département, quel que soit le secteur, prêtes à s’engager pour favoriser l’emploi local, l’obtention de stages ou l’intégration dans des parcours de formation. Plus de 2 000 personnes ont déjà trouvé leur voie grâce à ce dispositif.

Le saviez-vous ? Selon le contrat d’études prospectives Travaux publics paru en 2019, les besoins du secteur sont de 22 600 équivalents temps plein supplémentaires, sur toute l’Ile-de-France jusqu’en 2024, dont 16 600 pour répondre à la hausse des besoins en effectifs et 6 000 pour compenser les départs (retraite, sortie de branche, etc.). Pour en savoir plus : https://www.fntp.fr/infodoc/formation/guide-conclusions-du-contrat-detudes-prospectives-travaux-publics