Double victoire pour la France à la 45e WorldSkills Competition

27 médailles, dont une en or ! C’est la performance réalisée par l’Equipe de France des métiers lors de la 45e WorldSkills Competition, qui vient de s’achever à Kazan, en Russie. Et ce n’est pas tout, puisque la métropole de Lyon a été retenue par le jury du Grand Oral pour accueillir l’édition 2023.

Avec ses 27 médailles, la France se place dans le top 10 des meilleures nations de la compétition. Et les jeunes représentants du secteur de la construction ont particulièrement brillé, comme en témoigne le palmarès, puisqu’ils reviennent avec pas moins de 13 médailles :

– Médaille d’or : Alexis NUE, menuiserie (Occitanie)

– Médaille d’argent : Allan BONTEMPS, taille de pierre (Auvergne-Rhône-Alpes) et Baptiste MENESTRELLO, charpente (Pays de la Loire)

– Médaille de bronze : Mathilde MORTIER, peinture et décoration (Hauts-de-France), Samy TRABELSI, plâtrerie et constructions sèches (Nouvelle-Aquitaine)

– Médaille d’excellence : Robin FRANCOISE, ébénisterie (Occitanie), Dimitri BOURGIER, plomberie et chauffage (Occitanie), Adrien MARY, DAO – dessin industriel (Bourgogne-Franche-Comté), Gaëtan ARTUSO et Clément DRONNE, construction béton armé (Pays de la Loire), Francis PERROT-MINOT, métallerie (Pays de la Loire), Gabriel SAINTRAIS, tournage (Normandie) et Jordan PLATZ, fraisage (Grand Est)

Autre victoire pour Lyon

C’est à Lyon qu’aura lieu la WorldSkills Competition 2023. Ainsi en a décidé le jury du Grand Oral le 21 août. Face au Japon, la France a su faire valoir les atouts de la métropole, qui, par son dynamisme économique, son rayonnement international et ses infrastructures, est à même d’organiser une compétition de cette envergure. Et ce ne sera pas une première, car la Ville avait déjà accueilli la finale de 1995.

La candidature de la métropole était appuyée par le président de la République et la ministre du Travail, pour l’opportunité que représente un tel événement de valoriser l’enseignement professionnel et l’apprentissage chez les jeunes, autant que les savoir-faire français.  

« Nous sommes fiers d’avoir avec nous les plus hautes parties prenantes publiques et privées. Ensemble nous allons unir nos forces et notre expertise pour offrir la meilleure compétition et sensibiliser le public aux compétences et aux talents du monde. Ensemble nous participerons à cette réforme culturelle nécessaire pour notre pays au regard de la formation professionnelle. Enfin, merci à vous tous, les membres de WorldSkills. Nous sommes impatients de tout mettre en œuvre pour que Lyon 2023 soit synonyme pour vous de beau, de bon, de grand et d’humain et de contribuer ainsi au mouvement WorldSkills. Par-dessus tout, nous sommes ravis de développer une nouvelle génération pour 2023 qui inspirera les jeunes travailleurs du monde entier », a ainsi déclaré Michel Guisembert, président de WorldSkills France.