logo-iphone

logo

Rejoindre le BTP

On peut accéder au métier :
  • avec un CAP/BEP(1) plâtrier plaquiste, le CAP staffeur ornemaniste (pour la décoration), le Bac pro construction bâtiment gros œuvre, le Bac pro aménagement-finition du bâtiment, le BT finitions et aménagement
  • en débutant comme manœuvre dans une entreprise de plâtrerie

L'expérience, la formation continue et/ou la validation des acquis de l'expérience permettront de progresser par la suite.

Le plâtrier peut se spécialiser dans la décoration. Il peut devenir monteur en isolation et correction acoustique, peintre ou peintre-décorateur.

Avec une bonne expérience du métier, il peut envisager des formations de stucateur (spécialiste du faux marbre), de technicien de chantier en plâtrerie ou de technicien d'études et chantier. Il peut aussi se mettre à son compte.

Les autres évolutions possibles

(1) Depuis 2009, le brevet d'études professionnelles (B.E.P.) est rénové et devient une étape dans le cursus du baccalauréat professionnel, qui s'obtient en trois ans au lieu de quatre. Le BEP rénové sera délivré aux élèves de première de Bac pro à partir de 2011 (Circulaire MEN DGESCO A2-2 n° 2009-028 du 18/02/2009 – Paru au Bulletin officiel spécial n°2 du 19/02/2009)

btp-379

Le plâtrier intervient principalement à l'intérieur de la construction. Il réalise les plafonds, les cloisons, l'isolation thermique et acoustique et souvent assurent la protection contre l'incendie.

Après avoir «gâché» le plâtre en le diluant dans l'eau, il enduit les murs et les plafonds. Muni d'une taloche, il étale le plâtre puis le lisse en appliquant un mélange plus fluide. Il peut aussi projeter l'enduit mécaniquement, créant ainsi des effets de matière ou de crépi. Le plâtrier pose les isolants thermiques ou acoustiques (laine de verre, polystyrène...) et utilise des matériaux prêts à poser (plaques, carreaux de plâtre...).

Il peut également travailler dans la décoration de magasins, hôtels, salles de spectacle ou encore la rénovation de monuments historiques, en se spécialisant dans les domaines suivants : staffeur-ornemaniste façonnant des éléments décoratifs (rosaces, corniches...) ; stucateur réalisant des moulures ; plâtrier réalisant de la décoration à l'aide de plâtre coloré...

 

Evoluer dans le BTP

 

btp-379

Le plâtrier intervient principalement à l'intérieur de la construction. Il réalise les plafonds, les cloisons, l'isolation thermique et acoustique et souvent assurent la protection contre l'incendie.

Après avoir «gâché» le plâtre en le diluant dans l'eau, il enduit les murs et les plafonds. Muni d'une taloche, il étale le plâtre puis le lisse en appliquant un mélange plus fluide. Il peut aussi projeter l'enduit mécaniquement, créant ainsi des effets de matière ou de crépi. Le plâtrier pose les isolants thermiques ou acoustiques (laine de verre, polystyrène...) et utilise des matériaux prêts à poser (plaques, carreaux de plâtre...).

Il peut également travailler dans la décoration de magasins, hôtels, salles de spectacle ou encore la rénovation de monuments historiques, en se spécialisant dans les domaines suivants : staffeur-ornemaniste façonnant des éléments décoratifs (rosaces, corniches...) ; stucateur réalisant des moulures ; plâtrier réalisant de la décoration à l'aide de plâtre coloré...

Transmettre son savoir-faire

Situation de l'emploi, les perspectives

Voir les vidéos

(Copyright FFB)

(Copyright Afpa et CAPEB)

Témoignage

platrier-4

Marc, 26 ans

ouvrier professionnel plâtrier

guillemet-temoignagePendant une brève expérience comme commercial dans l'immobilier, il fait des travaux le week-end dans la maison familiale avec un copain plâtrier, qui lui fait découvrir le métier. Après une formation professionnelle de 6 mois, il commence comme ouvrier professionnel chez un artisan.

Actuellement, il est plâtrier depuis 2 ans. Il aime la diversité de son métier : « quand on pense plâtrier on pense plâtre et cloisons... mais il y a la décoration, la création de corniches, de moulures, des rosaces. Le conseil y a aussi sa place, la convivialité avec le client... Le matériau a également évolué : c'est plus facile. » ...

Lire la suite ...