logo-iphone

logo

Rejoindre le BTP

On peut accéder au métier :
  • avec un Titre professionnel Conducteur de grueà tour ouConducteur de grue mobile
  • ou par une formation plus courte à la conduite de grue, complétée par un Certificat d'aptitude à la conduite en sécurité (CACES)

L'expérience, la formation continue et/ou la validation des acquis de l'expérience et/ou le tutorat permettront de progresser par la suite."

Les autres évolutions possibles


grutierLe grutier est un technicien de chantier très qualifié dans la conduite et la manœuvre de grues à tour, engins de levage en hauteur ou très grande hauteur. Il approvisionne en matériaux les différentes parties du chantier : coffrages-outils, bennes remplies de béton, éléments préfabriqués, armatures pour le béton armé, plâtre, parpaings et briques sur des palettes. Du haut de sa cabine, il communique avec les chefs d'équipe par radio et peut être amené à déplacer les matériaux sans visibilité.

Sur un chantier, le grutier doit gérer son engin du début à la fin. Il participe le plus souvent au montage et au démontage de la grue, il vérifie les systèmes de sécurité avant de la faire fonctionner et il vérifie aussi que le poids du chargement reste dans les limites prévues, en rapport avec la portée de la flèche et son contrepoids. Il est responsable de l'entretien de la grue, assurant lui-même les petites réparations. Chaque jour, il reçoit les consignes de travail du chef de chantier ainsi que le programme de travail. Il s'adapte à l'activité des équipes du chantier et peut être amené à anticiper les ordres de son supérieur hiérarchique pour améliorer le rendement des équipes. Son rôle est indispensable dans le déroulement du chantier.

Le grutier travaille sur des chantiers aussi différents que des constructions résidentielles ou des travaux de génie civil (ponts, viaducs, barrages, etc.).

Evoluer dans le BTP

 


grutierLe grutier est un technicien de chantier très qualifié dans la conduite et la manœuvre de grues à tour, engins de levage en hauteur ou très grande hauteur. Il approvisionne en matériaux les différentes parties du chantier : coffrages-outils, bennes remplies de béton, éléments préfabriqués, armatures pour le béton armé, plâtre, parpaings et briques sur des palettes. Du haut de sa cabine, il communique avec les chefs d'équipe par radio et peut être amené à déplacer les matériaux sans visibilité.

Sur un chantier, le grutier doit gérer son engin du début à la fin. Il participe le plus souvent au montage et au démontage de la grue, il vérifie les systèmes de sécurité avant de la faire fonctionner et il vérifie aussi que le poids du chargement reste dans les limites prévues, en rapport avec la portée de la flèche et son contrepoids. Il est responsable de l'entretien de la grue, assurant lui-même les petites réparations. Chaque jour, il reçoit les consignes de travail du chef de chantier ainsi que le programme de travail. Il s'adapte à l'activité des équipes du chantier et peut être amené à anticiper les ordres de son supérieur hiérarchique pour améliorer le rendement des équipes. Son rôle est indispensable dans le déroulement du chantier.

Le grutier travaille sur des chantiers aussi différents que des constructions résidentielles ou des travaux de génie civil (ponts, viaducs, barrages, etc.).

Transmettre son savoir-faire

Situation de l'emploi, les perspectives

Voir les vidéos

(Copyright FFB)

(Copyright Afpa et CAPEB)

Témoignage

chef-de-chantier-59

Claire, 37 ans

grutière, ouvrière professionnelle

guillemet-temoignageTitulaire d'un CAP Agricole, elle travaille depuis 20 ans dans l'horticulture quand elle décide de se reconvertir.

A l'issue d'un bilan de compétences, elle découvre le métier de grutière : une semaine de congés lui permet de faire un essai au sein d'une entreprise de BTP. Elle choisit d'y rester et démissionne de sa fonction d'horticultrice.

Embauchée en contrat de professionnalisation à durée indéterminée, elle suit une formation de trois semaines à la conduite de grue à tour et professionnalise sa pratique sur chantier. Après trois mois, elle se présente avec succès aux épreuves du Titre Professionnel « Grutier de grue à tour ». ...

Lire la suite ...

Témoignage

grutier-4

Max, 52 ans

reconverti comme grutier il y a 10 ans. Il est compagnon professionnel

guillemet-temoignageIl travaille dans une cabine suspendue à plus de 30 mètres de hauteur : «Ce n'est pas un métier fatiguant physiquement, mais qui requiert beaucoup de concentration».

La sécurité des équipes au sol, sa principale préoccupation, réclame une attention constante ; il lui faut aussi de l'habileté pour déplacer béton et parpaings. En bas, les équipes sollicitent Max pour établir les priorités entre les camions qui déchargent. ...

Lire la suite ...