logo-iphone

logo

Rejoindre le BTP

 On peut accéder au métier :
  • avec un CAP constructeur en canalisations de travaux publics, un BEP(1) ou un bac professionnel travaux publics,
  • en travaillant comme ouvrier d'exécution débutant dans une entreprise de canalisation

L'expérience, la formation continue et/ou la validation des acquis de l'expérience et/ou le tutorat permettront de progresser par la suite.

Les autres évolutions possibles

(1) Depuis 2009, le brevet d'études professionnelles (B.E.P.) est rénové et devient une étape dans le cursus du baccalauréat professionnel, qui s'obtient en trois ans au lieu de quatre. Le BEP rénové sera délivré aux élèves de première de Bac pro à partir de 2011 (Circulaire MEN DGESCO A2-2 n° 2009-028 du 18/02/2009 – Paru au Bulletin officiel spécial n°2 du 19/02/2009)

 

btp-367

Le canalisateur construit et entretient des réseaux de canalisations pour l'adduction d'eau potable, la distribution d'eau industrielle et la collecte des eaux pluviales et usées vers les usines de retraitement. Il intervient en ville comme à la campagne, comme salarié d'une entreprise de travaux publics qui intervient pour des clients tels que communes, régions....

Sur le chantier, il pose les tuyaux au fond d'une tranchée. Il effectue ensuite les raccordements et contrôle l'installation. Enfin, il remet en état la chaussée, les trottoirs et les caniveaux. Le canalisateur utilise des techniques de pointe pour effectuer les tâches délicates dues aux contraintes du chantier : pose de tuyaux à l'aide de laser, pose de canalisations sous un carrefour routier à l'aide d'outils de forage téléguidés, etc.

Le métier requiert une habileté manuelle, ainsi que des notions en maçonnerie. Exercé en plein air et sur des chantiers parfois éloignés, il demande de la résistance physique et une mobilité certaine. Dans ce métier, c'est la pratique qui prime. La volonté d'apprendre et l'esprit d'équipe permettent d'acquérir l'ensemble des méthodes de travail.

Evoluer dans le BTP

 

btp-367

Le canalisateur construit et entretient des réseaux de canalisations pour l'adduction d'eau potable, la distribution d'eau industrielle et la collecte des eaux pluviales et usées vers les usines de retraitement. Il intervient en ville comme à la campagne, comme salarié d'une entreprise de travaux publics qui intervient pour des clients tels que communes, régions....

Sur le chantier, il pose les tuyaux au fond d'une tranchée. Il effectue ensuite les raccordements et contrôle l'installation. Enfin, il remet en état la chaussée, les trottoirs et les caniveaux. Le canalisateur utilise des techniques de pointe pour effectuer les tâches délicates dues aux contraintes du chantier : pose de tuyaux à l'aide de laser, pose de canalisations sous un carrefour routier à l'aide d'outils de forage téléguidés, etc.

Le métier requiert une habileté manuelle, ainsi que des notions en maçonnerie. Exercé en plein air et sur des chantiers parfois éloignés, il demande de la résistance physique et une mobilité certaine. Dans ce métier, c'est la pratique qui prime. La volonté d'apprendre et l'esprit d'équipe permettent d'acquérir l'ensemble des méthodes de travail.

Transmettre son savoir-faire

Situation de l'emploi, les perspectives

Voir la vidéo

(Copyright FNTP)

Témoignage

canalisateur-2

Bernard, 26 ans

est ouvrier professionnel canalisateur.

guillemet-temoignageAprès une formation agricole, il a travaillé de 2000 à 2005 comme manœuvre dans différents secteurs d'activité, dont le bâtiment : charpente métallique, maçonnerie, couverture - zinguerie. En 2006, ayant découvert les travaux publics à l'occasion d'une mission d'intérim, il saisit l'occasion de se former au métier de canalisateur. Recruté en contrat de professionnalisation, il alterne formation et pratique professionnelle pendant un an avant d'être confirmé à son poste, comme ouvrier professi...

Lire la suite ...

Témoignage

canalisateur-17

Sébastien, 27 ans

est ouvrier professionnel canalisateur

guillemet-temoignageApprenti mécanicien en 1997 et 1998, il poursuit ses études et obtient un CAP et un BEP Structures métalliques, puis un CAP Construction d'ensembles chaudronnés. Il exerce différents métiers dont celui de chaudronnier dans le cadre de missions d'intérim de 1999 à 2003. Il décide alors de se reconvertir dans les travaux publics en suivant une formation de 2 mois au métier de Maçon voirie et réseaux divers. Plusieurs missions d'intérim forgeront son expérience de 2003 à 2006 : pose de bordures, ...

Lire la suite ...

Témoignage

canalisateur-1

Francisco, 42 ans

est maître ouvrier

guillemet-temoignageFrancisco a eu son CAP et son BEP en Composition typographique à 18 ans. Il vient au BTP faute de travail dans l'Imprimerie. « Mon père était maçon, il m'a fait entrer dans son entreprise ». Il y reste 2 ans comme manœuvre, puis 2 ans dans une autre entreprise de maçonnerie. Ensuite, il essaie différents métiers avec l'intention de gagner davantage mais il est déçu. Son père le met en contact avec un artisan qui recherche un tailleur de pierre et qui lui apprend le métier. « Quand j'ai su qu' ...

Lire la suite ...