logo-iphone

logo

Exporter en PDF

chef-de-chantier-52A quoi peut vous servir ce carnet ?

Ce carnet est fait pour vous permettre de garder les traces de ce que vous faites, de ce que vous apprenez au fil de votre expérience. Vous travaillez sur des chantiers divers, vous y faites différents travaux... A travers ces tâches "éparpillées", vous vous construisez votre compétence professionnelle.
Pour savoir où vous en êtes de votre savoir-faire, de votre compétence, pour les exprimer et peut-être les faire reconnaître, il est nécessaire de garder des traces de ce que vous avez réalisé et appris.

Comment vous en servir?

Ce carnet comporte trois parties :

  • La liste des ouvrages

Elle vous permettra de noter les types de chantier auxquels vous avez participé.

  • Un inventaire des séquences qui se succèdent sur un chantier

C'est la partie la plus importante du carnet.
Vous repérez les savoir-faire que vous avez acquis, et votre degré d’autonomie.

  • Le repérage de vos connaissances technologiques.

En travaillant vous avez mis en œuvre des matériaux, utilisé des matériels... Vous avez appris des choses sur ces matériaux et ces matériels. Nous vous proposons quelques repères qui vous permettent de faire le point sur ces connaissances.

NOUVEAU !
Ce carnet de compétences a été enrichi des ouvrages, connaissances et savoir‐faire liés à la performance énergétique des bâtiments et à la gestion de chantiers à faibles nuisances.
Retrouvez‐les au premier coup d'oeil grâce à l'icône suivante
 maison-picto2

LES OUVRAGES

1. Les constructions Travaux neufs Travaux de
rénovation
     
J’AI PARTICIPE A LA REALISATION DE    
Maisons individuelles
Bâtiments d’habitation
Immeubles de grandes hauteurs (tours)
Bureaux
Bâtiments industriels
     
OUVRAGES PUBLICS :    
Etablissements scolaires
Hôpitaux
Gymnases
     
Restructurations lourdes  
     
Autres ouvrages
     
2. Les phases de construction JE SAIS
FAIRE
JE SAIS
FAIRE FAIRE
     
TERRASSEMENT    
Plates-formes
Fouilles
Talus
Puits, tranchées profondes
     
FONDATIONS, DALLAGES ET PLANCHERS BAS    
Semelles filantes, fouille en rigole
Semelles isolées
Dallages sur terre plein
Murs de soubassement
Radiers
Planchers sur vide sanitaire
Fosses pour assainissement individuel
Fosses pour récupération des eaux de pluie
     
ELEVATIONS EN MAÇONNERIE (AGGLOS, BRIQUES, PIERRES)    
Murs
Angles, chaînages, raidisseurs
Poteaux, piliers
Linteaux, jambages, seuils, réservations
     
ELEVATIONS EN BETON ARME    
Murs et poteaux banchés
Murs et poteaux banchés: béton autoplaçant (BAP)
Eléments ou murs préfabriqués
Coffrages traditionnels
Murs et poteaux en grande hauteur
     
PLANCHERS HAUTS PREFABRIQUES    
Poutres, Poutrelles, hourdis
Dalles précontraintes
Prédalles
     
DALLES PLEINES    
Sur tables
Sur étais, poutrelles, contreplaqué
Avec coffrages modulaires
Acrotère et éléments de terrasse
     
PROTECTIONS    
Etanchéité des parties enterrées
Etanchéité de toits, terrasses
Réparations de surfaces, ragréages
     
FINITIONS    
Réalisation de marches
Réalisation d’escaliers
Pose d’escaliers préfabriqués
Pose d’éléments préfabriqués (conduites, balcons, socles, acrotères, garde-corps, jardinières)
Réalisation de chapes rapportées, incorporées
Réalisation d’enduits
     
ETAIEMENTS-ECHAFAUDAGES    
Etaiements courants
Etaiements particuliers
Echafaudages en faible hauteur
Echafaudages en surplomb
Echafaudages en grande hauteur
     
DEMOLITIONS, PERCEMENTS, CREUSEMENT (RENOVATIONS)    
Percements simples d’ouvertures
Percement de dalles
Démolition d’éléments non porteurs
Démolition d’éléments porteurs
Terrassements manuels en sous-oeuvre
Reprise en sous-oeuvre
     
AUTRES TRAVAUX    

 

LES SAVOIR-FAIRE

1. PREPARER LE CHANTIER SOUS
CONTROLE
EN
AUTONOMIE
     
MISE AU POINT DU PROJET D’EXECUTION
Participer à la visite du site pour vérifier les conditions réelles (terrain, environnement, sondages, carottages,…)    
Participer à l’étude du dossier marché pour vérifier les faisabilités    
Participer au choix des méthodes de réalisations    
Participer à l’établissement du plan d’installation de chantier    
Participer au choix des matériels, matériaux, fournisseurs    
     
ETABLISSEMENT DU CALENDRIER PREVISIONNEL ET DU BUDGET
Participer à la définition du budget prévisionnel de main-d’oeuvre    
Participer à la formalisation du planning d’exécution    
Participer à la définition du budget financier de l’opération    
Participer à la mise au point des plans méthodes et des cycles de réalisation    
     
CONSTITUTION DES EQUIPES DE PRODUCTION
Participer au choix des compétences et profils recherchés    
Participer à la recherche, si besoin, des compétences en externe    
Participer à la vérification des certificats ou brevets obligatoires (CACES, SST, etc.)    
Participer au choix des horaires et durées de travail du chantier    
     
COMMANDE DES MATERIAUX ET MATERIELS
Participer à l’établissement des fournitures (matériels et matériaux)    
Participer à la détermination de ce qui est contenu stock et de ce qui doit être commandé    
Participer au planning de livraison    
     
DEFINITION DES PROCEDURES Q.S.E (QUALITE, SECURITE, ENVIRONNEMENT)
Participer à la rédaction de modes opératoires détaillés    
Participer au repérage des risques inhérents à chaque phase    
Participer à la définition des procédés de prévention et des équipements de sécurité    
Participer à l’organisation des procédés visant la protection de l’environnement    
     
2. IMPLANTER SOUS
CONTROLE
EN
AUTONOMIE
     
IMPLANTATION D’OUVRAGES (SANS THEODOLITE)
Exploiter les plans de situation, de masse et de fondations    
Vérifier les côtes portées sur les plans    
Réceptionner les plateformes de terrassement    
Situer les lignes de référence    
Mettre un niveau en station    
Matérialiser un alignement manuellement    
Réaliser un retour d’équerre, le vérifier    
Porter des longueurs au décamètre    
Matérialiser les axes, nus    
Descendre ou monter des points à l’aplomb (manuellement)    
Mettre en place les chaises    
Niveler des points    
Contrôler l’implantation    
     
IMPLANTATION D’OUVRAGES (AVEC THEODOLITE)
(en plus des points cités ci-dessus)
Mettre un théodolite en station    
Matérialiser les alignements, le report des angles et des longueurs    
Prolonger des alignements    
Descendre ou monter des points à l’aplomb    
Implanter des angles quelconques    
Implanter des murs courbes    
Contrôler l’implantation    
     
3. INSTALLER SOUS
CONTROLE
EN
AUTONOMIE
     
MISE A DISPOSITION DES MOYENS D’EXECUTION : DOCUMENTS, HOMMES, MATERIELS, APPROVISIONNEMENTS
Exploiter le dossier de chantier (autorisations, plan d’installation)    
Participer à l’établissement de la liste détaillée des moyens (main d’oeuvre, matériel, matériaux) à affecter sur le chantier    
Participer à la définition des plannings de mise à disposition    
Vérifier les acceptations de raccordements aux réseaux publics    
Vérifier l’obtention des Déclarations d’Intention de Commencement de Travaux (DICT)    
Vérifier les disponibilités du personnel    
Vérifier les disponibilités en matériel (engins, outillages, dispositifs de sécurité)    
Déclencher les livraisons    
     
EXECUTION DES TRAVAUX D’INSTALLATION DE CHANTIER
Exploiter le plan d’installation du chantier réalisé par le bureau des méthodes    
Réaliser l’installation du chantier    
Participer ou choisir les modes de levage    
Participer ou choisir le mode de fabrication des bétons    
Positionner sur le terrain les différentes zones accès, circulation, levage, stockages, signalisations, sanitaires,….    
Faire aménager les voies d’accès et les zones d’évolution, de stockages, de manutentions    
Faire poser les réseaux enterrés ou aériens : eau, air, électricité, téléphone, eaux usées    
Faire installer les bureaux, baraquements    
Faire installer les zones de tri des déchets et leur marquage    
Faire installer le gros matériel (centrale à béton, grue…)    
Faire installer le petit matériel (compresseur, malaxeur,bétonnière…)    
     
4. ORGANISER L’EXECUTION SUR LE CHANTIER SOUS
CONTROLE
EN
AUTONOMIE
     
EXPLOITATION DU DOSSIER DE CHANTIER
Exploiter les plans architecte, les plans d’exécution, le descriptif des travaux, le plan d’installation    
Exploiter le planning contractuel, le planning d’exécution interne    
Exploiter le PPSPS, le plan qualité et de protection de l’environnement    
Comparer les plans architecte et les plans d’exécution et repérer les incohérences    
Comparer les plans de coffrages et les plans d’armatures et repérer les incohérences    
Repérer les phases délicates de réalisation    
Prendre en compte les prestations décrites par le CCTP ou descriptif de travaux pour identifier les limites de prestations avec les autres corps de métier intervenant    
     
PRISE EN COMPTE DES METHODES DE REALISATION DEFINIES PAR LE BUREAU DES METHODES OU LE CONDUCTEUR DE TRAVAUX
Interpréter les procédés d’exécutions et les plans des méthodes définis par le bureau d’études ou le CT    
Adapter les méthodes de réalisation aux spécifités du chantier    
Respecter et/ou améliorer le cyclage défini par niveau    
Réaliser des croquis explicatifs    
     
DEFINITION DES METHODES DE REALISATION
Choisir les méthodes de réalisation en références au CCTP et aux spécificités de réalisation définies par le conducteur de travaux    
Etablir les modes opératoires relatifs aux phases de réalisation    
Définir le cyclage par niveau    
Réaliser les plans méthodes et des croquis explicatifs    
     
ADAPTATION OU MISE AU POINT DU PLANNING DE REALISATION
Déterminer les phases de réalisation    
Quantifier les phases de réalisation (m3, m2, ml)    
Déterminer les durées de réalisation par phase en prenant en compte les temps de mise en oeuvre    
Déterminer la chronologie de réalisation et les effectifs nécessaires    
Déterminer la composition des équipes, leurs rotations et la qualification des personnels    
Etablir le planning d’exécution à 3 semaines    
Déterminer les besoins de matériaux à l’avancement    
Déterminer le temps d’occupation des matériels    
Distribuer les charges de levages en fonction des urgences et des priorités    
     
5. SUIVRE L’EXECUTION DES TRAVAUX SOUS
CONTROLE
EN
AUTONOMIE
     
CONTROLES TECHNIQUES EN COURS D’EXECUTION
Prendre en compte les documents PPSPS, PQSE, CCTP, rapports géotechniques, comptes-rendus d’architecte    
Contrôler la compacité d’un remblai    
Contrôler les matériaux produits sur chantier (béton, éléments préfabriqués)    
Contrôler les alignements    
Contrôler les traçages    
Contrôler les réservations, les ouvertures    
Contrôler les pentes et les repères de niveau    
Vérifier la conformité des ouvrages aux tolérances de planimétries, d’altimétries et d’équerrage    
Vérifier la conformité des ouvrages avec les prescriptions et règles de l’art (NF.DTU)    
Vérifier l’absence de ponts thermiques    
Faire réaliser les essais prévus et interpréter leurs résultats    
Renseigner les fiches de contrôles internes de l’entreprise et les conserver    
Faire respecter les procédures de respect de l’environnement    
Contrôler les matériels et outillage, veiller à leur entretien    
Contrôler l’ordre et la propreté sur les chantiers    
     
CONTROLES DE SECURITE
Prendre en compte les documents PPSPS, PQSE, CCTP    
Vérifier les dispositifs de protection collective : garde-corps, barrières, écrans verticaux, filets….    
Vérifier les dispositifs de protection individuelle : harnais de sécurité, systèmes de liaison antichute…    
Vérifier les habilitations (monteurs d’échafaudages, grutiers, conducteurs d’engins)    
Vérifier la mise en place des échafaudages en conformité aux normes en vigueur    
Valider les plans d’étaiement    
Vérifier la mise en place des étaiements (stabilité au sol, position des points d’appui…)    
Contrôler la stabilité du stockage    
Communiquer par gestes conventionnels (ou par radio) avec le grutier    
Vérifier les éléments de sécurité liés au levage    
Contrôler l’entretien des engins de levage    
     
RECEPTION DES APPROVISIONNEMENTS EN MATERIELS ET MATERAUX
Déclencher les livraisons    
Contrôler la conformité des fournitures et matériaux entrant sur le chantier    
Anticiper les besoins en approvisionnement    
     
ORGANISATION ET MANAGEMENT DU PERSONNEL DE CHANTIER
Organiser l’accueil sur le chantier    
Gérer les absences    
Gérer les intempéries    
Animer la qualité (Plan Qualité Sécurité Environnement)    
Animer la démarche sécurité sur le chantier    
Animer la démarche environnementale    
Fixer les objectifs d’avancement des travaux    
Intervenir en cas d’incidents ou d’accidents    
Evaluer et gérer les compétences    
Participer aux entretiens professionnels    
     
ANIMATION DE L’EQUIPE
Expliciter la finalité de l’ouvrage et les tâches qui incombent à l’équipe    
Répartir et attribuer les tâches    
Donner les consignes et s’assurer de leur compréhension    
Assurer la transmission des savoir-faire    
Veiller au climat social    
     
RELEVES SUR LE CHANTIER DES CONSOMMATIONS (MATERIAUX, MATERIELS, CONSOMMABLES, HEURE DE MAIN D’OEUVRE ET D’ENGINS)
Organiser le recueil de l’information auprès de l’équipe    
Effectuer les relevés de pointage de façon régulière    
Remplir un bordereau, un rapport journalier    
Noter les travaux réalisés    
Remplir les fiches de contrôles qualité    
Réaliser des croquis pour les attachements et travaux complémentaires    
     
SUIVI DES CONSOMMATIONS ET DES DEPENSES
Vérifier les bons de livraison    
Gérer les stocks chantier    
Totaliser les consommations (matériaux et main d’oeuvre)    
Actualiser le budget prévisionnel de main d’oeuvre    
Analyser les écarts de productivité et d’avancement (délai)    
Proposer des actions correctives nécessaires    
     
SUIVI DE L’AVANCEMENT
Participer à la rédaction d’un constat d’avancement    
Participer à la formalisation des attachements et travaux supplémentaires    
Tenir le journal de chantier    
Participer au recadrage du planning prévisionnel    
Proposer des actions correctives nécessaires    
Participer à la rédaction des situations de travaux    
     
RELATIONS AVEC LES PARTENAIRES : AUTRES CORPS D’ETAT, SOUSTRAITANTS, ORGANISMES DE CONTROLE
Représenter l’entreprise (dans les réunions de chantier…)    
Assurer la relation avec les autres corps de métiers (interfaces)    
Suivre et contrôler les travaux des sous-traitants    
Rédiger un compte-rendu de réunion    
     
RELATIONS AVEC LE CLIENT
Représenter l’entreprise    
Répondre aux questions du client, expliquer, argumenter…    
Conseiller le client    
     
6. CLOTURER LE CHANTIER SOUS
CONTROLE
EN
AUTONOMIE
     
REPLI DE CHANTIER
Inventorier les approvisionnements restants    
Contrôler, faire nettoyer l’outillage, le matériel, les engins    
Organiser le retour des moyens matériels    
Faire nettoyer le chantier et remettre en état les abords    
     
LIVRAISON DE L’OUVRAGE
Participer à la visite de réception    
Donner les explications nécessaires    
Participer à l’organisation de la levée des réserves    
     
CALCUL ET ANALYSE DES RESULTATS DU CHANTIER
Participer à l’analyse des écarts par poste, les commenter    
Donner les explications nécessaires    
     
ETABLISSEMENTS DES PLANS DE RECOLEMENT
Participer à la retranscription sur plan des modifications    
Participer à la constitution des DOE (documents d’ouvrages exécutés)    
     
7. ASSURER L’APRES VENTE SOUS
CONTROLE
EN
AUTONOMIE
     
ASSURER L’APRES VENTE
Participer aux réunions d’experts    
Donner les explications nécessaires    

 

LES CONNAISSANCES TECHNOLOGIQUES

Au cours de votre expérience, vous avez accumulé des connaissances par l’environnement technique de votre métier : règles de l’art, matériaux, matériels…

Nous allons tenter d’en faire un premier repérage en parcourant des listes de mots : chaque fois qu’un mot ou un groupe de mots vous évoque un fonctionnement, une mise en oeuvre particulière, des précautions à prendre, un schéma, vous le cocherez.

  DROIT    DOCUMENTS PLANS
Classifications durée du travail ouvrières, rémunération,  Plans de masse, plans de situation
Codes des marchés publics et privés  Plans d’installation
Contrats de travail : CDD, intérim…  Plans d’exécution
Réglementation des assurances  Documents qualité : PAQ…
Réglementation sur le traitement des déchets  Documents techniques : DTU, normes, recommandations
Règles juridiques concernant la sous- traitance  Le dossier de chantier et ses pièces contractuelles (PAQ, PGC, PPSPS, CCTP, CCAP)
Responsabilité en matière de sécurité  Réglementation thermique RT
    Eurocodes
  LA SECURITE     
Protections individuelles     
Protections collectives    EXPRESSION, COMMUNICATION Techniques de communication (écoute, reformulation)
Risques et protections liés aux travaux en tranchée  Argumentation, négociation
Risques et protections liés aux travaux en hauteur  Prise de parole en réunion
Sécurité électriques  Conduite de réunion
Sécurité liés à l’utilisation des outils et des engins  Conduite d’entretiens de face à face
Gestes et postures  Rédactions de courriers, fax, e-mails
Sauveteur Secouriste du Travail  Rédaction de rapports, comptes-rendus
    Rédactions de bons de sortie, de fiches d’approvisionnement
  L’ENVIRONNEMENT     
Tri des déchets     
Nuisances : poussières, bruit    INFORMATIQUE Environnement général
Pollutions des sols  Logiciels de bureautique (traitement de texte, tableur, messagerie…)
Economies d’eau et d’énergie  Logiciels de gestion de chantier
Bâtiments Basse Consommation (BBC)     
      AUTRES CONNAISSANCES
   
  ÉCONOMIE, COMMERCIAL 
Compréhension du fonctionnement économique d’une entreprise, notions de trésorerie 
Techniques d’achat 
Etude de prix     
Devis, contrats     
Conditions de vente : commandes, garanties     
Limites de prestations du marché     
Délais, planning, effets des retards     
Frais généraux, frais de chantier déboursés     
Amortissements des matériels     
Compte interentreprises (prorata)     
Paiement de l’entreprise (situations,actualisations, retenues) Facturation et paiement des sous-traitants (avances, retenues de garanties…)    
       
       

Avec ce Carnet, vous avez la base indispensable :

Pour faire valider officiellement vos compétences et obtenir :

• Un certificat délivré par un organisme professionnel
• Un diplôme du Ministère de l’Education Nationale ou du Ministère du Travail

Pour compléter votre formation et progresser par votre métier

Pour faire des projets d’avenir professionnel et progresser par votre métier

 

L’APR, ORGANISME PARITAIRE DE LA PROFESSION, EST À VOTRE DISPOSITION POUR VOUS INFORMER ET VOUS AIDER DANS VOS DEMARCHES.