logo-iphone

Rejoindre le BTP

 On peut accéder au métier avec un BAC PRO Technicien du Bâtiment : études et économie, un BTS / DUT Génie Civil, Economie de la construction, ou une Licence Pro Bâtiment ou Génie Civil, option Economie de la construction.

Et ceci après une expérience comme agent d'études.

Le parcours est plus ou moins long, notamment en fonction du niveau de diplôme initialement obtenu.

L'expérience, la formation continue, le tutorat et/ou la validation des acquis de l'expérience permettront de progresser par la suite.

btp-367Le technicien d'études évalue le coût d'une construction ou de sa rénovation. Afin de bien comprendre les besoins du client, il examine de près le dossier : les plans, les pièces décrivant l'ouvrage, les notes administratives et techniques... Il participe à l'élaboration de propositions en réponse aux appels d'offres. En ce sens il a un rôle clé dans la mise au point de systèmes de construction plus respectueux de l'environnement, notamment en ce qui concerne économies de ressources (eau, énergie).

Il définit ensuite la quantité de matériaux et le matériel nécessaires (gros oeuvre, couverture, menuiserie, revêtement de sol, plafond, plâtrerie...). Il en calcule le coût ainsi que celui de la main-d'oeuvre. Il consulte alors les fournisseurs, compare les prix, parfois les négocie, et établit des devis.

Il rédige le cahier des charges, assure la préparation et le suivi du chantier ainsi que la gestion du budget alloué. Il peut établir le planning pour la réalisation du chantier.

Evoluer dans le BTP

 

btp-367Le technicien d'études évalue le coût d'une construction ou de sa rénovation. Afin de bien comprendre les besoins du client, il examine de près le dossier : les plans, les pièces décrivant l'ouvrage, les notes administratives et techniques... Il participe à l'élaboration de propositions en réponse aux appels d'offres. En ce sens il a un rôle clé dans la mise au point de systèmes de construction plus respectueux de l'environnement, notamment en ce qui concerne économies de ressources (eau, énergie).

Il définit ensuite la quantité de matériaux et le matériel nécessaires (gros oeuvre, couverture, menuiserie, revêtement de sol, plafond, plâtrerie...). Il en calcule le coût ainsi que celui de la main-d'oeuvre. Il consulte alors les fournisseurs, compare les prix, parfois les négocie, et établit des devis.

Il rédige le cahier des charges, assure la préparation et le suivi du chantier ainsi que la gestion du budget alloué. Il peut établir le planning pour la réalisation du chantier.

Transmettre son savoir-faire

Situation de l'emploi, les perspectives

Témoignage

chef-de-chantier-84

Laetitia, 30 ans

métreuse, spécialisée en aménagement intérieur

guillemet-temoignageAvec un BTS étude et économie de la construction, elle est embauchée en 2004 en tant qu'aide-métreuse par son employeur actuel. Il s'agit d'une PME de peinture – plâtrerie – sol - aménagement, qui intervient également sur des chantiers d'isolation thermique par l'extérieur (ITE) : pose de polystyrène, enduit de finitions.

En 2008, elle demande à suivre une formation pour apprendre à utiliser un logiciel de dessin. « La formation a duré 3 jours au terme desquels j'ai pu devenir autonome dans la conception de petit projet et l'édition des plans informatiques ». ...

Lire la suite ...