logo-iphone

Rejoindre le BTP

On peut accéder au métier :
  • avec un CAP/ BEP(1) serrurier-métallier, un Bac pro réalisation d'ouvrages chaudronnés et de structures métalliques ou un Bac pro ouvrages du bâtiment & métallerie, un Bac techno génie mécanique structure mécanique,
  • en travaillant comme ouvrier d'exécution débutant dans une entreprise de serrurerie ou de métallerie

L'expérience, la formation continue et/ou la validation des acquis de l'expérience et/ou le tutorat permettront de progresser par la suite.

Les autres évolutions possibles

(1) Depuis 2009, le brevet d'études professionnelles (B.E.P.) est rénové et devient une étape dans le cursus du baccalauréat professionnel, qui s'obtient en trois ans au lieu de quatre. Le BEP rénové sera délivré aux élèves de première de Bac pro à partir de 2011 (Circulaire MEN DGESCO A2-2 n° 2009-028 du 18/02/2009 – Paru au Bulletin officiel spécial n°2 du 19/02/2009)

Voir un parcours transversal

metallier serrurierLe serrurier-metallier travaille sur tout type de construction métallique : serrurerie (garde-corps, rampe d'escalier...), menuiserie (porte, fenêtre, véranda...) et charpente (pont, passerelle, pylône...) où il intervient après le charpentier métallique.
Son intervention peut compléter celle du ferronnier qui a une dimension plus artistique.

À partir des plans, le métallier-serrurier prend ses mesures et dessine son ouvrage. Puis, il effectue la découpe des pièces en atelier : il plie, meule, ajuste et soude. Il manie des outils mécaniques et électriques (perceuse, poinçonneuse, tronçonneuse à disque), mais aussi des machines à commande numérique. Il se rend ensuite sur le chantier pour procéder au montage définitif des éléments, parfois sur les toits ou les échafaudages. Il peut aussi se déplacer chez des clients pour débloquer ou changer des serrures, poser, réparer et entretenir les fermetures (porte de garage, rideau roulant...).

Ingénieux et précis au millimètre près, le serrurier-métallier sait lire un plan, visualiser les pièces dans l'espace et en perspective. Manipulant un outillage pouvant présenter un certain danger, il doit être attentif et adroit.

Evoluer dans le BTP

 

Voir un parcours transversal

serrurier metallierLe serrurier-metallier travaille sur tout type de construction métallique : serrurerie (garde-corps, rampe d'escalier...), menuiserie (porte, fenêtre, véranda...) et charpente (pont, passerelle, pylône...) où il intervient après le charpentier métallique.
Son intervention peut compléter celle du ferronnier qui a une dimension plus artistique.

À partir des plans, le métallier-serrurier prend ses mesures et dessine son ouvrage. Puis, il effectue la découpe des pièces en atelier : il plie, meule, ajuste et soude. Il manie des outils mécaniques et électriques (perceuse, poinçonneuse, tronçonneuse à disque), mais aussi des machines à commande numérique. Il se rend ensuite sur le chantier pour procéder au montage définitif des éléments, parfois sur les toits ou les échafaudages. Il peut aussi se déplacer chez des clients pour débloquer ou changer des serrures, poser, réparer et entretenir les fermetures (porte de garage, rideau roulant...).

Ingénieux et précis au millimètre près, le serrurier-métallier sait lire un plan, visualiser les pièces dans l'espace et en perspective. Manipulant un outillage pouvant présenter un certain danger, il doit être attentif et adroit.

Transmettre son savoir-faire

Situation de l'emploi, les perspectives

Témoignage

chef-de-chantier-35

François, 47 ans

chef d'équipe

guillemet-temoignageAprès une scolarité où il obtient le BEPC, il s'oriente vers le métier de soudeur, par l'apprentissage chez un artisan : il fait du machinisme agricole et de la serrurerie. Il prépare et obtient le CAP de soudeur et restera 5 ans chez cet artisan « c'est là où j'ai appris les bases du métier et quelques tours de main par les anciens » en fabrication et en pose. A l'époque, les ouvrages étaient principalement des gardes corps pour des balcons, portes, fenêtres, châssis, portails... ...

Lire la suite ...

Voir les vidéos

(Copyright FFB)

(Copyright Afpa et CAPEB)