logo-iphone

Rejoindre le BTP

On peut accéder au métier :
  • avec un CAP Peintre, Applicateur de revêtement, un BEP(1) Finition ou un Bac Pro Aménagement, Finition
  • en travaillant comme ouvrier d'exécution débutant dans une entreprise de peinture finition

L'expérience, la formation continue et/ou la validation des acquis de l'expérience et/ou le tutorat permettront de progresser par la suite.

Les autres évolutions possibles

(1) Depuis 2009, le brevet d'études professionnelles (B.E.P.) est rénové et devient une étape dans le cursus du baccalauréat professionnel, qui s'obtient en trois ans au lieu de quatre. Le BEP rénové sera délivré aux élèves de première de Bac pro à partir de 2011 (Circulaire MEN DGESCO A2-2 n° 2009-028 du 18/02/2009 – Paru au Bulletin officiel spécial n°2 du 19/02/2009)

btp-367

A l'intérieur ou à l'extérieur d'un bâtiment, d'une maison, d'un lieu public, de bureaux ou d'espaces industriels ou commerciaux, le travail d'un peintre en bâtiment consiste à recouvrir les murs et les plafonds de revêtements, de façon à les protéger et à les décorer selon la demande. Techniquement, il doit mettre en place son chantier. Il prépare les surfaces, lessive, décape, ponce et enduit. A lui ensuite de choisir et d'obtenir les coloris précis demandés par le client ou recommandés par le chef de chantier. Il applique alors la peinture en plusieurs couches au rouleau sur les grandes surfaces et réalise les finitions à la brosse. A l'extérieur, il peut également mettre en œuvre des systèmes RPE (revêtement plastique épais) et RSE (revêtement semi-épais).

Selon la taille de l'entreprise qui l'emploie, ce peintre peut aussi être polyvalent. Pose de papiers peints, mise en peinture intérieure et extérieure, pose de revêtements de sol souples, découpe et pose de vitrages... Il maîtrise donc plusieurs techniques d'application selon les matériaux.

Les techniques et matériaux sont en évolution constante. Les nouvelles peintures décoratives permettent d'obtenir des effets de matière (paillettes, gouttelettes...) ou des surfaces patinées, spatulées, froissées, épongées...

Evoluer dans le BTP

 

btp-367

A l'intérieur ou à l'extérieur d'un bâtiment, d'une maison, d'un lieu public, de bureaux ou d'espaces industriels ou commerciaux, le travail d'un peintre en bâtiment consiste à recouvrir les murs et les plafonds de revêtements, de façon à les protéger et à les décorer selon la demande. Techniquement, il doit mettre en place son chantier. Il prépare les surfaces, lessive, décape, ponce et enduit. A lui ensuite de choisir et d'obtenir les coloris précis demandés par le client ou recommandés par le chef de chantier. Il applique alors la peinture en plusieurs couches au rouleau sur les grandes surfaces et réalise les finitions à la brosse. A l'extérieur, il peut également mettre en œuvre des systèmes RPE (revêtement plastique épais) et RSE (revêtement semi-épais).

Selon la taille de l'entreprise qui l'emploie, ce peintre peut aussi être polyvalent. Pose de papiers peints, mise en peinture intérieure et extérieure, pose de revêtements de sol souples, découpe et pose de vitrages... Il maîtrise donc plusieurs techniques d'application selon les matériaux.

Les techniques et matériaux sont en évolution constante. Les nouvelles peintures décoratives permettent d'obtenir des effets de matière (paillettes, gouttelettes...) ou des surfaces patinées, spatulées, froissées, épongées...

Transmettre son savoir-faire

Situation de l'emploi, les perspectives

Voir les vidéos

(Copyright FFB)

(Copyright Afpa et CAPEB)

Témoignage

peintre-1

Lucie, 22 ans

Ouvrière professionnelle peintre, Apprentie en Brevet Professionnel

guillemet-temoignageAprès un Bac littéraire, elle fréquente la fac, en Langues Etrangères Appliquées (LEA), où elle fait deux premières années, sans conviction. Après plusieurs petits boulots, elle s'engage dans un parcours de bilan et d'orientation, balisé par divers stages d'essai.

Un entretien avec le patron d'une entreprise de peinture détermine son choix : « j'ai fait deux ou trois jours chez lui, puis une semaine... de fil en aiguille, on est arrivé à l'idée du contrat d'apprentissage. » ...

Lire la suite ...