logo-iphone

Rejoindre le BTP

On peut accéder au métier :
  • avec un CAP de Maçon
  • en travaillant comme ouvrier d'exécution débutant dans une entreprise de maçonnerie.

L'expérience, la formation continue et/ou la validation des acquis de l'expérience et/ou le tutorat permettront de progresser par la suite.

Les autres évolutions possibles

macon-7Le maçon réalise des travaux sur tous types de bâtiments (maisons individuelles, logements collectifs, bâtiments industriels, locaux tertiaires, locaux commerciaux, etc.), aussi bien dans le cadre de constructions neuves que d'entretien, de réhabilitation et de restauration de monuments.

Sur un chantier, il implante les ouvrages simples et réalise le gros œuvre : les fondations, les murs et les planchers (...) soit par assemblage d'éléments (blocs de béton, briques, pierre, poutrelles préfabriquées) soit par coulage de béton. Le maçon travaille avec des moyens de plus en plus mécanisés (levage, manutention ...). Le bon démarrage d'un chantier dépendant de son travail, il doit être rigoureux. Il sait respecter les plans et les consignes, effectuer des tracés et des repérages ; il maîtrise les techniques et les matériaux.

Dans le cadre de la réhabilitation et de la restauration de bâti ancien, il diagnostique les désordres (humidité, fissures, tassements différentiels) et propose des solutions techniques réversibles et des matériaux compatibles.

En matière de développement durable, ses interventions en faveur des économies d'énergies (isolation thermique, confort thermique d'été...) sont décisives et complémentaires de celles des autres corps d'état (plombiers, chauffagistes, couvreurs, électriciens...).

Il travaille souvent à l'extérieur et parfois sur des échafaudages. Il prépare l'arrivée des autres corps d'état. Le travail sur le chantier demande une bonne condition physique, le sens de l'équilibre, de la prudence et le respect des règles de sécurité et le sens du travail en équipe.

Evoluer dans le BTP

 

macon-7Le maçon réalise des travaux sur tous types de bâtiments (maisons individuelles, logements collectifs, bâtiments industriels, locaux tertiaires, locaux commerciaux, etc.), aussi bien dans le cadre de constructions neuves que d'entretien, de réhabilitation et de restauration de monuments.

Sur un chantier, il implante les ouvrages simples et réalise le gros œuvre : les fondations, les murs et les planchers (...) soit par assemblage d'éléments (blocs de béton, briques, pierre, poutrelles préfabriquées) soit par coulage de béton. Le maçon travaille avec des moyens de plus en plus mécanisés (levage, manutention ...). Le bon démarrage d'un chantier dépendant de son travail, il doit être rigoureux. Il sait respecter les plans et les consignes, effectuer des tracés et des repérages ; il maîtrise les techniques et les matériaux.

Dans le cadre de la réhabilitation et de la restauration de bâti ancien, il diagnostique les désordres (humidité, fissures, tassements différentiels) et propose des solutions techniques réversibles et des matériaux compatibles.

En matière de développement durable, ses interventions en faveur des économies d'énergies (isolation thermique, confort thermique d'été...) sont décisives et complémentaires de celles des autres corps d'état (plombiers, chauffagistes, couvreurs, électriciens...).

Il travaille souvent à l'extérieur et parfois sur des échafaudages. Il prépare l'arrivée des autres corps d'état. Le travail sur le chantier demande une bonne condition physique, le sens de l'équilibre, de la prudence et le respect des règles de sécurité et le sens du travail en équipe.

Transmettre son savoir-faire

Situation de l'emploi, les perspectives

Voir les vidéos

(Copyright FFB) 

(Copyright Afpa et CAPEB)

Témoignage


macon-6

Abdel, 29 ans

ouvrier d'exécution maçon - coffreur

guillemet-temoignageIl obtient un Bac littéraire au Maroc, où il travaille pendant 7 ans dans une usine de bois, puis au sein d'une entreprise familiale agricole.

En parallèle, il aide à des travaux de maçonnerie : transport de matériaux, mélange pour la fabrication de ciment, etc. A son arrivée en France en 2006, il travaille comme ouvrier agricole tout en pensant à se reconvertir dans le bâtiment. Il suit deux premières formations de découverte des métiers du bâtiment. ...

Lire la suite ...

Témoignage

macon-4

Eric, 28 ans

ouvrier professionnel maçon

guillemet-temoignageAprès le collège et la fin de scolarité obligatoire, il effectue différents « petits boulots » dans la mécanique agricole, puis la mécanique auto avant de découvrir le secteur du Bâtiment, à travers deux activités, la peinture, puis la menuiserie bois.

En 2000, il décide d'apprendre un métier et entend dire que la maçonnerie « manque de bras ». Au cours d'une réunion d'information, il décide de préparer un titre professionnel de niveau 5, le CFP en Maçonnerie, dans le cadre d'un contrat de qualification en alternance. Pour cela, il suit pendant 1 an 700 heures de formation. ...

Lire la suite ...

Témoignage

macon-8

Guillaume, 34 ans

compagnon professionnel maçon

guillemet-temoignageAprès avoir suivi une formation initiale agricole avec une spécialisation horticulture, il travaille pendant sept ans pour plusieurs entreprises de la filière Agricole, comme ouvrier spécialisé.

Il découvre le secteur du Bâtiment au cours d'une expérience d'un an dans une entreprise de maçonnerie comme manœuvre, et décide de se réorienter.
En 2001, dans le cadre d'un contrat de formation en alternance d'un an, il fait un stage qualifiant d'une durée de 700 heures de formation, validé par un titre professionnel de niveau V, CFP en Maçonnerie. ...

Lire la suite ...

Témoignage

chef-de-chantier-89

Cyril, 35 ans

chef d'équipe

guillemet-temoignageIl s'oriente vers le métier de maçon, par l'apprentissage en préparant un CAP puis un BP.

Après quelques années d'expériences, il intègre l'entreprise actuelle en 1996 comme compagnon professionnel ;

En 2004 il suit un stage de 200 heures préparant à la fonction de chef d'équipe où il étudie la préparation, l'organisation du chantier et de l'équipe.

A la suite de cette formation il est mis en situation progressive de responsable d'équipe, puis chef d'équipe autonome. ...

Lire la suite ...

Témoignage

chef-de-chantier-48

Farid, 30 ans

chef d'équipe Gros Œuvre

guillemet-temoignageTitulaire d'un CAP de Peintre, il travaille comme peintre dans diverses entreprises, jusqu'à 27 ans. Un ami chef de chantier dans une grosse entreprise de BTP le fait alors entrer comme manœuvre intérimaire.

Après deux ans à apprendre le métier sous la responsabilité de son ami, il est embauché en CDI dans l'entreprise à 29 ans, comme manœuvre. Après avoir tourné avec différents chefs de chantier, il supervise aujourd'hui une petite équipe et suit une formation de chef d'équipe coffrage-ferraillage. ...

Lire la suite ...

Témoignage

constructeur-beton-8

Eric, 35 ans,

maître ouvrier coffreur

guillemet-temoignageA 19 ans, un voisin conducteur de travaux dans une grosse entreprise le fait embaucher comme manœuvre. Un an après, il entreprend une formation de 24 mois, en travaillant en alternance dans une autre grande entreprise.


Il travaille sur de gros chantiers : stade, stations de ski, et ensuite bien d'autres bâtiments grâce à la reprise économique.

Cela fait maintenant quatorze ans qu'il a le statut de maître ouvrier, avec la même paie qu'un chef d'équipe... et des soucis en moins. Il préfère avoir une solide expérience de métier avant de se voir peut-être un jour confier la responsabilité d'un chantier. ...

Lire la suite ...