logo-iphone

Création / reprise d'entreprise : une opportunité pour les professionnels du BTP
chef-de-chantier-65175 000 Français créent chaque année leur entreprise. 30 000 dans le BTP !
100 000 entreprises sont à reprendre dans le BTP.
Une entreprise sur trois est intéressée par votre projet de reprise et est prête à l'étudier !

Le Bâtiment et les Travaux publics ont besoin de professionnels tentés par l'aventure :

  • pour permettre la reprise d'un savoir-faire et d'un outil de travail
  • pour assurer le redéploiement économique des entreprises

(Source CAP-BTP.net)

Karl Ridel, 36 ans, créateur d'entreprise

Après 15 ans dans l'industrie, Karl Ridel se reconvertit dans le bâtiment et crée rapidement son entreprise d'électricité générale.

Licencié d'une grande entreprise de l'Industrie, Karl prépare un titre professionnel en électricité d'équipement à l'AFPA. Il propose ses services à l'entreprise LCE à Saint-Jean-de-Livet (Calvados), sans lui cacher son projet de créer sa propre entreprise au bout de 3 ans. Son employeur, Florian Larêteux, est séduit par sa motivation, dans un contexte où le recrutement de salariés qualifiés est un vrai problème : « Une vraie galère, dit-il. Il faut débaucher, ou bien embaucher des gens qui ne sont pas électriciens mais qui ont du potentiel ». C'est ce qu'il fait avec Karl. Celui-ci confirme rapidement ses compétences en électricité à travers les chantiers qui lui sont confiés.

Finalement, Florian Larêteux le pousse à créer son entreprise plus rapidement que prévu, et l'aide à se lancer en lui envoyant des clients. Aujourd'hui, les entreprises KMK et LCE travaillent en partenariat, dans un contexte économique où il y a de la place pour tout le monde : « récemment, j'ai même pu renvoyer l'ascenseur, en dirigeant vers lui une commande trop importante pour moi tout seul, qui m'aurait pris trop de temps », se félicite Karl.

Témoignage FAF-SAB

Les liens utiles sur la création, reprise d'entreprise

Témoignage


chef-de-chantier-17

Aurélien Grégoire, 22 ans

Menuisier

guillemet-temoignageUn parcours professionnel soutenu : Titulaire en 2002 d'un CAP et d'un BEP de menuisier suite à un contrat d'apprentissage, Aurélien décroche en 2003 un certificat de perfectionnement professionnel d'escaliéteur, qui lui permet de trouver du travail dans l'entreprise EGB Granjon, installée à Sainte-Foy-l'Argentière, dans les monts du Lyonnais.

Au bout de deux ans, il s'inscrit avec l'accord des deux co-gérants d'EGB, Hervé et David Granjon, à une formation réalisée en alternance : en partie sur le temps de travail, pendant un an et demi. Il suit des cours sur la commercialisation, la gestion économique et financière de l'entreprise, la formation d'apprentis, ainsi qu'un module professionnel complémentaire en menuiserie. ...

Lire la suite ...

Recevoir la newsletter