logo-iphone

chef-de-chantier-52

Michael, 24 ans

a quitté une filière générale d'enseignement scientifique pour l'apprentissage dans le Bâtiment, qui l'amènera au poste de chef d'équipe et bientôt à celui de chef de chantier Gros oeuvre

guillemet-temoignageA la demande de ses parents, Michael commence par préparer un Bac S, mais sans conviction : «J'étais bon dans les matières scientifiques, mais je voulais absolument venir travailler dans le bâtiment, comme mon grand-père». A peine majeur, il se réoriente pour réaliser son projet.

Entré en apprentissage de maçonnerie générale, dans une entreprise d'une trentaine de personnes, il obtient son CAP/BEP en deux ans, puis son BP de Maçonnerie Béton armé. L'entreprise le recrute comme chef d'un chantier de villas, en alternance avec la préparation d'un Brevet de Maîtrise. «Pendant les périodes de formation, j'allais sur le chantier le matin avant le début des cours, pour organiser la journée, je passais à midi, et j'y retournais le soir...».

Après son Brevet de maîtrise, il tente sa chance dans la plus grosse entreprise de la région, celle où son grand-père travaillait. On le recrute comme chef d'équipe à l'issue d'une mission d'intérim. Un an après, il a déjà un plan de carrière tout tracé : «Je sais que dans deux ans, je vais remplacer le chef de chantier. On est content de moi, je m'entends bien avec tout le monde, équipes et directeurs».

Après, il souhaite devenir conducteur de travaux et peut-être directeur de travaux. «J'aime apprendre et j'aime démarrer des choses nouvelles avec un challenge...», reconnaît Michael.

Côté formation aussi, il envisage d'aller plus loin en passant un BTS, soit en candidat libre avec seulement quelques matières à étudier, soit par la Validation des acquis de l'expérience.